Monument aux Sintis et aux Roms d’Europe assassinés dans le national-socialisme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print

En 1992, le gouvernement fédéral a décidé d’ériger un monument national à la mémoire des Sintis et des Roms européens, persécutés en tant que «tsiganes». Le monument de l’artiste Dani Karavan se compose d’une fontaine avec une pierre rétractable, sur laquelle une fleur fraîche est située tous les jours. En outre, les panneaux informent sur l’exclusion et le massacre de cette minorité pendant le règne nazi de la terreur. Le monument a été remis au public le 24 octobre 2012.

Monument

tous les jours 24h
Accessible

Endroit

Simsonweg
10557 Berlin

contact

+49 30 26 39 43 – 0
info@stiftung-denkmal.de

Règlements sur l'accessibilité et les visiteurs

Le monument est librement accessible jour et nuit. L’accès au monument aux Sintis et aux Roms assassinés dans le national-socialisme est en grande partie sans obstacle.

Règlement sain d’accès aux

  • Ils entrent dans un lieu de mémoire. S’il vous plaît respecter la préoccupation et les personnes pour lesquelles ce monument a été créé.
  • S’ll vous plaît, parlez tranquillement.
  • Le niveau de l’eau noire est destiné à refléter le ciel, donc s’il vous plaît ne pas monter dans la piscine, ne pas jeter des pièces de monnaie et d’autres objets en elle.
  • Les manifestations politiques, drapeaux ou autres symboles perturbent également la mémoire, ainsi que la mendicité, le tabagisme, le gril et la jouissance de boissons alcoolisées ou de toute activité sportive.
  • La visite du monument a lieu toute l’année à vos risques et périls.
  • Les photographies ou les enregistrements de films à des fins de publication peuvent être approuvés par le Monument de la Fondation aux Juifs assassinés d’Europe(presse@stiftung-denkmal.de).

Demnächst

Veranstaltungsberichte

Werkstattberichte